CROQUIS ET CONCEPTION 3D

Tout commence systématiquement par un croquis. Celui-ci est ensuite scanné sur un ordinateur afin de retravailler et de colorier le dessin original. Enfin, le concepteur et le modélisateur travaillent ensemble pour transformer le croquis en modèle 3D.

USINAGE 3D ET PEINTURE

À partir du fichier 3D, nous créons un modèle à l'échelle 1:1, qui nous permet d'évaluer les proportions et le rendu du projet. Le fichier 3D est ensuite passé en revue et retravaillé si nécessaire. Puis, nous pouvons passer à la conception du modèle en matière « clay », qui est le plus important, car c'est celui qui fait véritablement naître le premier prototype du Scrambler. Une fois celui-ci fabriqué, il est envoyé à la peinture.

L'ART DU DÉTAIL

Ensuite, nous nous occupons des détails. Chacun d'entre eux est minutieusement peaufiné : à travers le choix de matériaux de première qualité, puis à travers la conception et les finitions de chacune des pièces. Ainsi, tous les éléments du Scrambler prennent vie : le réservoir « goutte d'eau » ciselé, les panneaux latéraux caractéristiques en aluminium, le siège en cuir (différent sur chaque modèle) et le phare rond cerclé d'aluminium, qui intègre une croix distinctive ornée du logo Ducati. C'est ainsi qu'est née la personnalité unique du Scrambler 1100.

TEST PAR LA CLIENTÈLE

Le modèle final, ou « clinic model », est prêt. Mais avant de l'envoyer à la production, un dernier test est nécessaire, et c'est le plus important : un panel de clients potentiels évalue la moto. Ce n'est qu'une fois celle-ci approuvée que le processus de création est considéré comme terminé. La production industrielle peut alors commencer, et la légende du Scrambler 1100 prend vie.